Interview d'Anne de Rozières, graphothérapeute : "J'utilise ma lampe de luminothérapie tout l'hiver"

Anne de Rozières est graphothérapeute à Chevry-Cossigny en Seine-et-Marne.
Elle a recours depuis plusieurs années à la luminothérapie et est particulièrement satisfaite de sa Desklamp !
Merci Anne d'avoir répondu à nos questions.

 

Lumie : Depuis quand vous intéressez-vous à la luminothérapie ?

Anne de Rozières : "Il y a quelques années, après des recherches sur internet, j'ai réalisé que les « coups de mou », l'apathie que je ressentais certains jours d'automne, quand il fait gris, qu'il y a du brouillard... pouvaient s'apparenter aux symptômes de la déprime saisonnière. Avant d'acheter un appareil, j'ai demandé conseil à mon médecin généraliste, qui n'était pas très informée sur le sujet ! J'ai donc consulté des forums et j'ai choisi de m'équiper d'une Desklamp".

 

Lumie : Pourquoi ce choix d'une lampe de bureau ?

Anne : "Tout simplement parce qu'à l'époque je travaillais en tant que rédactrice freelance et que je passais le plus clair de mes journées devant mon ordinateur ! C'était donc pour moi la lampe la plus appropriée".

 

Lumie : Vous avez ressenti rapidement une amélioration de votre humeur ?
Anne : "J'ai commencé par des séances de deux heures par jour et assez vite j'ai eu plus d'énergie, de réactivité... à tel point d'ailleurs que j'ai dû réduire le temps d'exposition !

Mais depuis lors, je l'utilise au quotidien, dès la fin du mois de septembre et jusqu'au retour des beaux jours".

 

Lumie : Vous êtes donc convaincue de l'utilité du produit ?

Anne : "Complètement ! Comme je suis en train de m'installer en tant que graphothérapeute et que je ne passerai plus autant de temps à mon bureau, je pense même à investir dans un appareil nomade comme la lampe Zip pour me faire des séances à l'heure du déjeuner par exemple. Et puis je pourrai la prêter à mes enfants".

 

Lumie : Vos enfants sont également intéressés ?

Anne : "Disons plutôt qu'ils regardent cela d'un œil amusé ! Ce sont des grands ados qui se moquent un peu de moi et de mon intérêt pour toutes les solutions « alternatives » que j'utilise pour préserver ma santé ! Cela dit, je recommande très régulièrement la luminothérapie à des personnes de mon entourage avec plus de succès. Ma lampe est actuellement prêtée « pour test » à un petit garçon que je connais bien et que je trouve très fatigué l'hiver..."

 

Lumie : Vous êtes une excellente ambassadrice des produits Lumie !

Anne : C'est vrai ! D'ailleurs, j'ai très envie aussi d'un simulateur d'aube, et la nouvelle lampe Iris me tente énormément avec ses fonctions d'aromathérapie... Ceci est un message subliminal pour ceux qui ne savent pas quoi m'offrir pour mon prochain anniversaire ;-)