À quelle fréquence dois-je utiliser la lampe ?

Tout dépend de la raison pour laquelle vous faites de la luminothérapie. Si vous travaillez dans un bureau mal éclairé, par exemple, vous utiliserez probablement votre lampe chaque jour pour compenser le manque de lumière naturelle. Si vous souffrez du SAD, vous prévoirez sans doute une séance quotidienne d'exposition devant la lampe, peut-être même deux fois par jour durant les mois d'hiver les plus sombres. Certaines personnes peuvent sauter deux ou trois jours de luminothérapie alors que d'autres remarquent une différence (comme leur famille, leurs amis et collègues !) s'ils manquent même un jour.

Même en hiver, il se peut que la luminosité extérieure soit forte certains jours et si vous pouvez sortir et en profitez pleinement, vous n'aurez peut-être pas besoin de passer plus de temps devant la lampe ce jour-là et alors que le printemps est à la porte et que les jours sont de plus en plus lumineux, il est probable que vous ressentiez de moins en moins le besoin d'utiliser la lampe.

Le simulateur d'aube contribue à réguler votre cycle de sommeil/réveil et par conséquent, il est préférable de l'utiliser tous les jours.