La luminothérapie pour les autres conditions

La luminothérapie pour les autres conditions

Liquid error: Argument error in tag 'include' - Illegal template name Liquid error: Argument error in tag 'include' - Illegal template name Liquid error: Argument error in tag 'include' - Illegal template name Liquid error: Argument error in tag 'include' - Illegal template name Liquid error: Argument error in tag 'include' - Illegal template name

Par rapport à de nombreux autres traitements, la luminothérapie est simple, peu onéreuse et les patients peuvent l'utiliser eux-mêmes. Elle ne présente aucun danger, même pour les femmes enceintes et les enfants. De plus en plus d'activités de recherche sont menées pour montrer les effets positifs de la luminothérapie pour un grand nombre de symptômes et de conditions.

Maladie d'Alzheimer

L'agitation vespérale est un trouble comportemental associé à une augmentation de l'état confusionnel et de l'agitation chez les malades d'Alzheimer en fin d'après-midi et souvent au milieu de la nuit. Il est possible que l'agitation vespérale survient parce que la maladie commence à affecter certaines parties du cerveau qui gouvernent les rythmes circadiens, l'horloge biologique, et le rythme sommeil/veille.

La détérioration des voies nerveuses et le vieillissement normal de la vue signifient que les niveaux habituels de lumière ne sont pas suffisants pour envoyer au cerveau le signal qu'il fait jour. L'horloge interne se détraque, affectant les fonctions de sommeil et de réveil dans le corps.

Des études montrent qu'un éclairage plus vif et de meilleure qualité peut contribuer à améliorer l'état des personnes affectées par l'agitation vespérale et réduire les perturbations du rythme sommeil/veille. Les séances matinales d'une heure devant un appareil de luminothérapie, comme par exemple, une lampe de 2 500 lux, peuvent être particulièrement efficaces. Par ailleurs, l'amélioration des conditions d'éclairage générales peut avoir des effets positifs. Il a été démontré que la simulation de l'aube et du crépuscule, en utilisant le Lumie Bodyclock par exemple, peut contribuer à resynchroniser l'horloge biologique pour améliorer le sommeil.

Dépression

Des études montrent que la lumière vive peut avoir des effets positifs dans le traitement des patients qui sont déprimés, même s'ils ne souffrent pas du SAD. Les personnes atteintes d'une dépression majeure, traitées par luminothérapie (lumière vive bleue-blanche) ont obtenu des scores de dépression plus faibles, et témoigné d'une amélioration de leur sommeil, de leur réveil et de leur humeur en général. Leurs niveaux de mélatonine (l'hormone nécessaire pour le sommeil) et de cortisol (l'hormone qui favorise l'activité) ont changé et reflètent davantage des rythmes sains de sommeil/veille. Certains des bienfaits se sont même prolongés après l'essai.

Ces études, parmi d'autres, montrent un usage de plus en plus répandu de la luminothérapie en tant que traitement pour la dépression non-saisonnière, notamment pour les patients qui ne veulent pas prendre d'anti-dépresseurs.

Troubles alimentaires

Excès de table : de nombreuses personnes souffrant de troubles affectifs saisonniers ont tendance à faire des excès de table durant les mois d'hiver plus sombres ou ont des fringales, notamment d'aliments glucidiques. Les études ont révélé que la luminothérapie a un effet réel sur la ration alimentaire l'hiver. Les personnes atteintes du SAD qui ont été traitées avec la lumière durant les mois plus sombres ont mangé la même quantité d'aliments glucidiques l'été précédent.

Boulimie : D'après les travaux de recherche réalisés, la boulimie ou polyorexie peut être souvent saisonnière, les personnes atteintes constatent une amélioration au printemps et rechutent en hiver. Une étude effectuée au Japon a révélé que 40 % des patients boulimiques souffraient du SAD. Des chercheurs ont avancé que la luminothérapie permet de soulager les symptômes du SAD, et peut donc être utile pour les personnes boulimiques, car elle les aide à corriger les excès de table et apaiser les fringales. Un essai avec un patient souffrant de boulimie saisonnière a révélé son efficacité.

Anorexie : dans une autre étude, les personnes atteintes d'anorexie qui ont utilisé la luminothérapie ont vu leurs scores de dépression s'améliorer considérablement et leur indice de masse corporelle augmenter plus tôt que celles qui n'étaient pas traitées avec la lumière.

Décalage horaire

Le syndrome du décalage horaire est une condition physiologique particulière qui résulte d'un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires. L'horloge biologique, qui gouverne les rythmes quotidiens de notre physiologie et de notre comportement, ne peut pas se resynchroniser instantanément sur la nouvelle heure de destination. Les principaux symptômes sont les suivants : difficulté à s'endormir ou à rester éveillé, mauvaise qualité du sommeil, perturbations gastro-intestinales, et confusion mentale à l'état d'éveil. Les causes sont les suivantes : fatigue et dérèglement de l'horloge biologique.

La lumière est le stimulus le plus puissant pour resynchroniser l'horloge biologique. L'exposition à la lumière avant et après un vol est essentielle pour déterminer le temps nécessaire pour se remettre du décalage horaire. La lumière vive a également des effets instantanés à court terme. Elle resynchronise l'horloge biologique tout en améliorant simultanément votre vigilance, votre vivacité d'esprit et votre humeur.

Les lampes de luminothérapie présentées ici sont utiles avant et après votre voyage, la lampe Zest est la seule lampe conçue pour une utilisation durant votre voyagez. Elle est assez compacte pour une utilisation avant et après votre voyage, et assez puissante (2000 lux à 50 cm) pour vous fournir la lumière qui réalignera l'horloge biologique de votre corps.

Pour plus d’informations, lisez Battre le décalage horaire avec luminothérapie et essayez le Jet Lag Optimiser.

Post-opération

Les chercheurs ont découvert que la luminothérapie dans le cadre des soins post-opératoires peuvent resynchroniser le rythme sommeil/veille des patients et améliorer leur rétablissement dans les jours qui suivent l'opération chirurgicale. Le rétablissement des patients qui se sont exposés à une lumière vive durant les jours qui suivent une opération chirurgicale ont retrouvé leur coordination et leur concentration plus rapidement que d'habitude. Par ailleurs, ils montraient généralement une baisse d'activité végétative et d'activité physique, ce qui semble indiquer que la convalescence était plus agréable, un facteur important lors des premiers jours de rétablissement post-opératoire.

Trouble de stress post-traumatique

D'après les travaux de recherche, la luminothérapie peut contribuer à réduire le trouble de stress post-traumatique (TSPT) en régulant et en améliorant les rythmes de sommeil. Un des problèmes de la TSPT est un rythme de sommeil perturbé, qui joue un rôle de précipitation et de perpétuation. Dans une étude particulière, des soldats souffrant de TSPT qui ont été exposés à des lampes de 10 000 lux pendant 30 minutes par jour ont montré une amélioration considérable de leur rythme de sommeil, et ont reçu des bienfaits de la luminothérapie, du fait de la gravité de leur trouble.